Projet de formation Structuration du développement des compétences : Retour sur la cohorte 1 de Montréal

Description du projet

La formation Structuration du développement des compétences a été créée par HumEng et déployée en collaboration avec DESTL (Développement économique St-Laurent) et MEQ (Manufacturiers exportateurs du Québec).

Elle se décline en 5 blocs alternant des séances de formation en classe, atelier de codéveloppement et séances de coaching en entreprise avec Louis Joncas, conseiller senior en développement des compétences.

Elle permet aux entreprises de développer les compétences des gestionnaires et les responsables de leurs ressources humaines pour mieux encadrer les formations offertes à l’interne.

Photo : Unsplash/Jonathan Velasquez

Le bilan

Dans cet article, nous dresserons un premier bilan de cette première cohorte d’entreprises montréalaises et ferons un résumé des projets réalisés dans le cadre de ce projet.

Les objectifs spécifiques du programme étaient d’intégrer les meilleures pratiques en gestion de la formation basées sur l’approche ROA, « Retour sur les attentes » de Kirkpatrick en appliquant le processus à un projet de formation dans son entreprise, plus particulièrement en réalisant les étapes suivantes :

  • Effectuer une analyse globale des enjeux organisationnels
  • Réaliser une analyse des besoins de formation en lien avec les enjeux
  • Définir les compétences et/ou tâches critiques des postes ciblés
  • Concevoir une stratégie de formation
  • Sélectionner les formateurs
  • Développer le contenu de formation pour le jumelage
  • Construire des outils d’évaluation afin d’analyser les impacts de la formation
  • Apporter des correctifs en cours de projet
  • Mise en commun des meilleures pratiques par des séances de co-développement

Préparation à la formation

Photo : Unsplash/Alejandro Escamilla

Les entreprises ont soumis un projet de formation devant toucher spécifiquement le transfert de compétences et cibler une situation qui se révélait un défi pour leur organisation.

Les projets choisis pouvaient être en lien, par exemple, avec la planification de la relève et les départs à la retraite, l’introduction de nouvelles technologies, les changements organisationnels ou l’intégration des nouveaux employés, etc. Les projets devaient être validés, selon le cas, avec l’organisation, les supérieurs, la direction et la production.

 

Résumé des projets de la cohorte 1 de Montréal

Projet implantation WMS

Dans le cadre d’une croissance rapide du développement des affaires cette entreprise a entrepris l’implantation d’un outil de gestion des expéditions et des réceptions. Ce projet a des impacts sur les postes de travail du département de la logistique, comme par exemple le conducteur de chariot élévateur, le responsable réception et le responsable expédition. Les travaux ciblés pour ce projet sont le développement des profils de compétences des postes de logistique, la construction de procédures de travail, et la formation des titulaires de postes. Ce projet est en phase d’implantation actuellement.

Projet  d’implantation ERP

Le projet ciblé dans cette organisation touche l’optimisation de l’outil de gestion ERP. Les postes de planificateur, d’acheteur, d’assistant à la production et de directeur de la production sont directement touchés. Un mapping des tâches et postes touchés a été effectué avec succès afin de cibler les compétences précises dans l’ERP, qui seront à structurer et à développer par les différents intervenants. L’organisation doit modifier l’ERP avant de procéder à la formation des différents postes touchés.

Projet de formation à distance avec suivi

Cette organisation de commerce de détail a choisi comme projet la refonte complète de son processus de formation et d’intégration. Ce défi, relevé avec brio, a demandé plusieurs travaux comme l’analyse des besoins de formation, le développement des profils de compétences, le développement des contenus de formation en format vidéo et en ligne. Plusieurs postes sont touchés dans ce projet, comme les associé(e)s des ventes, les gérant(e)s, les assistant-gérant(e)s, les responsables de districts. Des nouvelles compétences sont également à développer pour certains postes. Ce projet sera déployé en 2018.

Projet d’intégration et transfert des compétences

Ce projet de formation initiale et de transfert des compétences a demandé une analyse de la situation de l’organisation. Les postes ciblés au départ ont été modifiés afin de s’adapter au contexte de l’entreprise actuellement en croissance. Un poste clé et en recrutement a été choisi (celui de dessinateur), le profil de compétence a été développé et les contenus de formation ont été revus et enlignés sur les compétences préalablement identifiées. Le processus d’intégration a aussi été revu et amélioré dans ce projet.

Projet transfert des compétences

Dans cette organisation en pleine croissance, le défi est de conserver et de transférer les compétences critiques dans un département spécifiques. Plusieurs départements avaient été identifiés au départ, un seul a été retenu pour le projet. Le profil de compétence a été construit, les éléments de contenus identifiés, les outils de suivis en lien avec les compétences ont été développés. Cette démarche est en implantation actuellement. En effet, un plan de communication est actuellement en place afin de mettre en œuvre le projet dans l’entreprise.

Retour sur les résultats

Photo: Unsplash/The Climate Reality Project

La formation a été appréciée et surtout, a mené à des résultats tangibles en entreprise. Il est connu que, dans le contexte manufacturier actuel, on doit faire plus avec moins. Ce projet de formation a permis d’optimiser l’impact des investissements en formation dans les entreprises participantes.

HumEng est heureuse de poursuivre ce programme avec une nouvelle cohorte d’entreprises montréalaises ayant débuté la formation en novembre 2017.

About The Author