Approche innovante de structuration de la formation avec HumEng

depart retraite

Plusieurs entreprises devant faire plus avec moins ont pris un virage “Lean” ce qui a pour effet d’optimiser les processus de travail. HumEng applique cette méthodologie lors de projets de transformation et de formation chez nos clients.

Notre approche innovante de structuration de la formation compte quatre aspects majeurs :

  1. Cibler l’apprentissage structuré des tâches critiques préalablement identifiées.
  2. Standardiser l’exécution et le contenu de formation.
  3. Développer un réseau de coachs internes disponibles et prêts à former.
  4. Renforcer les comportements souhaités.

Voici un exemple de projet :

Problématique

  • Vieillissement important de la main d’œuvre.
  • L’état de l’organisation actuelle de la formation ne peut pas supporter l’augmentation de la productivité nécessaire pour demeurer compétitif.
  • Il y a un besoin d’identifier et de documenter les meilleures pratiques afin de les transmettre à une nouvelle main-d’œuvre.
  • Il faut mieux cibler les investissements limités en développement de sa main-d’œuvre.

Objectifs

Les deux grands objectifs établis par la direction pour mesurer la contribution de la formation à la productivité de l’entreprise sont :

  • d’augmenter l’efficacité des machines de production
  • de diminuer la courbe d’apprentissage

Processus

Afin de l’aider à effectuer le tournant vers un système de développement de sa main-d’œuvre axé sur la performance, la direction de l’entreprise s’allie à HumEng afin de transformer le système de formation. L’implantation sur le plancher de l’entreprise se fait en 3 phases :

  1. Cibler les compétences critiques des postes et des équipements.
  2. Coaching des acteurs clés et l’implantation d’un projet pilote dans un département ciblé.
  3. Déploiement aux autres départements.

Les résultantes de ce processus sont :

  • Compétences critiques requises par poste de travail et/ou équipement identifiés et documentés
  • Identification automatisée des besoins de formation en comparant les compétences des employés à celles des postes
  • Meilleures pratiques par compétence identifiée, cristallisée et documentée
  • Compétences génériques transportables d’un poste à un autre, d’un département à un autre, d’un équipement à un autre, transférées en formation en ligne
  • Rapports de taux de compétences trimestriels (par poste, par département, par équipement)
  • Documentation ISO incorporée aux meilleures pratiques, donc pas de duplication

Retour sur investissement

Les gains pour l’entreprise sont documentés et présentés sous deux catégories :

1. Gains qualitatifs

Des questionnaires circulent auprès aux gestionnaires, formateurs, responsables de la formation dans les départements et employés de l’entreprise.  Voici quelques impressions relevées dans les réponses :

Au niveau des gestionnaires :

  • Formation plus complète
  • Formation ciblée à des vrais besoins d’entreprise
  • Employés plus compétents
  • Meilleur transfert de l’information
  • Effets cumulatifs de la formation bénéfiques

Au niveau des apprenants  :

  • Chaque individu a un plan d’apprentissage personnalisé
  • Chacun participe à son développement et à l’identification de ses besoins de formation
  • Formation mieux structurée
  • Nouveau système préféré à l’ancien, et de beaucoup

2. Gains quantitatifs

Pendant 3 ans, on documente une augmentation de productivité de 5$ millions par année. On demande ensuite à un groupe composé de membres de la direction, contremaîtres, formateurs et employés de production de déterminer à quoi l’augmentation de productivité est due.

Le groupe estime que :

  • 50% de l’augmentation de productivité est due à l’amélioration de la technologie.
  • 20% de l’augmentation de productivité est due à une meilleure stratégie de communication.
  • 10% de l’augmentation de productivité est due à de la supervision mieux formée à gérer les compétences.
  • 20% de l’augmentation de productivité est due à la formation (soit plus de 3 millions de dollars sur 3 ans).

Grâce à une approche “Lean” de formation, l’entreprise est en mesure de documenter une diminution des coûts associés à la formation des employés. Par exemple, en 3 ans, l’entreprise a constaté une diminution du temps d’apprentissage moyen de 40%.

Lors d’un départ à la retraite, il faut prendre en considération le coût en dollars pour former un individu sur un poste vacant dans la ligne de progression, de même que le coût total pour former les remplaçants pour tous les postes inférieurs. Au moment du projet de gestion des compétences, des projections de retraites des 5 prochaines années étaient de l’ordre de 79 employés, on peut donc extrapoler que les économies en coûts de formation pour combler les postes seront plus de 1 500 000$.

About The Author