Actualités Archives | HumEng International Inc.

Actualités : La pénurie de main-d’oeuvre nuit à la santé économique du Québec

L’article du Journal les affaires est disponible ici
Pour attirer l’engagement, il faut s’engager.
Effectuer un bilan des compétences, structurer la progression, favoriser également la polyvalence!
Développer de l’interne est moins cher que de recruter et de former.
– Charles Mathieu, Expert HumEng International
______________________________________
Image tirée de l’article

Actualités : La rareté de main-d’oeuvre forcera-t-elle le virage de la productivité des entreprises?

Intéressant constat dans cet article d’Éric Desrosiers du Devoir.

L’amélioration de la productivité par le biais du développement des compétences à l’interne, c’est notre « core business » chez HumEng International.

Quelques pistes d’action éprouvées en entreprise :

• Organisation et maintien de la structure de gestion de la formation et des apprentissages

• Validation et évolution des profils de compétences

• Développement et maintien des outils de reconnaissance des compétences et de formation

– Marc Labrie, président HumEng International


Photo tirée de l’article par Geoff Robins La Presse canadienne

Actualités : Sociétés minières et petits commerces s’arrachent les employés dans le Nord

Un article intéressant de Nathalie Côté sur le site de La Presse :  Sociétés minières et petits commerces s’arrachent les employés dans le Nord

« Ce contexte de rareté de main d’œuvre est similaire à ce que nous constatons chez nos clients dans le Midwest et le sud des États-Unis. Bien que recruter une main d’œuvre sous-représentée ou immigrante est en soi une réponse logique, des solutions comme l’utilisation maximale des compétences à l’interne, l’optimisation, la polyvalence et la progression de poste, demeurent des leviers intéressants pour pallier aux manques de compétences dans le secteur. »

– Marc Labrie, président de HumEng International

 


(Image tirée de l’article, provenant de la Mine Raglan)

Actualités : La formation continue se porte mal au Québec

Voici un article qui illustre bien les carences actuelles, l’importance de l’analyse des besoins pour la formation continue dans nos entreprises manufacturières et met de l’avant le grand oublié : le suivi post-formation. Nous le mettons toujours de l’avant en citant Kirkpatrick : plus il y a d’investissements en suivis post-formation, plus la rétention des apprentissages sera élevée chez les apprenants.

 – Marie-Pascale Nadeau, conceptrice pédagogique et gestionnaire de projets