Actualités Archives | HumEng International Inc.

28 ans à votre service!

humeng 28 ans service

Fondée le 11 juillet 1991, HumEng International Inc. fête ses 28 ans d’opération cette semaine!

Nous remercions chaleureusement nos clients, partenaires et employés pour leur confiance, leur fidélité, leur précieuse collaboration et leur implication dans nos nombreux projets qui ont pu, tout au long de ce parcours, améliorer la performance de nombreux milieux manufacturiers par la gestion et le développement des compétences de leurs employés.

_________________________________________________

Photo par camilo jimenez on Unsplash

Étude de cas : Dupont Thetford Inc. – Projet 2018

L’entreprise

DuPont se spécialise dans les domaines de la chimie, des plastiques et des adhésifs.

Elle se divise selon les cinq catégories suivantes :

  • Électronique et technologies de communication
  • Matériaux d’exécution
  • Enduits et technologies de couleur
  • Sûreté et protection
  • Agriculture et nutrition

DuPont compte plusieurs usines à travers le monde, dont une à Thetford Mines.

Celle-ci se spécialise dans la production de dalles d’aggloméré de quartz.

Photo : corianquartz.com

L’entreprise compte une centaine d’employés et vit avec la perspective de plusieurs départs à la retraite au sein de son équipe de maintenance.

La situation

DuPont souhaitait moderniser son système de formation afin d’optimiser :

-La priorisation des investissements

-La diffusion de la formation

-La mesure des impacts et des rendements

HumEng est intervenu il y a une quinzaine d’années chez DuPont.

À ce moment, un système de formation pour les connaissances visant principalement les opérations a été implanté.

Vu le contexte d’affaires actuel, l’entreprise désirait pouvoir en faire plus avec moins.

La solution proposée

HumEng a proposé une solution en plusieurs phases, couvrant les deux secteurs principaux, soit les opérations et la maintenance.

Trois grands thèmes d’action ont été retenus :

  1. Optimiser le processus de formation
  2. Moderniser et simplifier les outils critiques de formation
  3. Intégrer et mobiliser les parties prenantes

Phase 1 : Structurer la formation

Opérations

L’équipe de maintenance à l’oeuvre chez DuPont Thetford / Photos HumEng

Les opérations avaient principalement besoin de formation sur les équipements, plus spécifiquement sur la presse, dont l’équipement principal a été changé dernièrement.

  1. Identification des compétences critiques.
  2. Création de séquences soutenues d’apprentissage pour chaque poste.
  3. Création d’outils modernes pour les nouveautés dans le procédé.
  4. Création d’un module sur le procédé de production de dalles, permettant une vue d’ensemble des différents secteurs et d’un résumé de la fonction des principaux équipements.
  5. Modernisation des outils existants critiques.

Maintenance

L’équipe de maintenance à l’oeuvre chez Dupont Thetford / Photos HumEng

Le secteur de la maintenance, quant à lui, avait principalement besoin d’harmoniser le niveau des connaissances de base en mécanique, électricité et instrumentation contrôle, de structurer la formation en jumelage et de standardiser les savoir-faire en lien avec les procédures en entretien.

  1. Identification des compétences critiques.
  2. Création de séquences soutenues d’apprentissage pour chaque poste.
  3. Valider les connaissances de base sur plusieurs thèmes en lien avec la mécanique industrielle.
  4. Mettre à jour certaines des connaissances chez les employés en maintenance.
  5. Développer des procédures de maintenance standards sur les équipements critiques, afin de prévenir les bris accidentels, diminuer les rejets et prolonger la durée de vie des pièces sur les équipements.

Implanter la formation

L’approche de formation axée sur la gestion des compétences, cible les efforts de développement de formation sur les éléments critiques qui représentent environ 20% des compétences.

Cette approche permet de libérer les moyens permettant une implantation qui favorise le transfert et le retour sur les attentes.

  1. Création d’un comité de gouvernance
  2. Coaching des superviseurs concernés
  3. Déploiement et analyse des résultats des évaluations de connaissances et des compétences en maintenance
  4. Implanter les modules d’apprentissage en ligne prioritaires en maintenance
  5. Implanter les formations en ligne en opérations
  6. Apprentissage des savoir-faire avec les carnets d’apprentissage par la formation en jumelage
  7. Sélection des formateurs
  8. Formation des formateurs

L’implantation de la solution a ensuite été suivie de près par l’équipe d’HumEng à l’aide de suivis ponctuels, afin d’accompagner DuPont dans la réalisation de ses objectifs.

Des résultats mesurables

À la suite de l’implantation de la solution, plusieurs résultats mesurables ont pu être observés.

Au niveau de la structure de développement et de gestion des compétences, les résultats concrets suivants se sont manifestés :

  1. 6 accompagnateurs certifiés:
    • 4 en production et 2 en maintenance.
    • Leur statut est inclus dans la convention collective.
  2. Les carnets permettent la mesure de progression des compétences critiques sur une base mensuelle.
  3. La démarche a permis le développement de plans individuels de formation.
  4. L’entreprise cible des problèmes de production et développe des outils de formation spécifiques.

Enfin, des résultats directement en lien avec la performance de l’usine ont pu être observés. 

Plus particulièrement, la démarche a contribué à :

  • La diminution des rejets de 10% à 4 %.
  • La diminution du temps des travaux de maintenance de 40 %.
  • L’augmentation de la durée de vie des équipements :
    • Tapis des convoyeurs 40%
    • Pompe 30%
    • Calibreuse 50%

Actualités : La pénurie de main-d’oeuvre nuit à la santé économique du Québec

L’article du Journal les affaires est disponible ici
Pour attirer l’engagement, il faut s’engager.
Effectuer un bilan des compétences, structurer la progression, favoriser également la polyvalence!
Développer de l’interne est moins cher que de recruter et de former.
– Charles Mathieu, Expert HumEng International
______________________________________
Image tirée de l’article

Actualités : La rareté de main-d’oeuvre forcera-t-elle le virage de la productivité des entreprises?

Intéressant constat dans cet article d’Éric Desrosiers du Devoir.

L’amélioration de la productivité par le biais du développement des compétences à l’interne, c’est notre « core business » chez HumEng International.

Quelques pistes d’action éprouvées en entreprise :

• Organisation et maintien de la structure de gestion de la formation et des apprentissages

• Validation et évolution des profils de compétences

• Développement et maintien des outils de reconnaissance des compétences et de formation

– Marc Labrie, président HumEng International


Photo tirée de l’article par Geoff Robins La Presse canadienne

Actualités : Sociétés minières et petits commerces s’arrachent les employés dans le Nord

Un article intéressant de Nathalie Côté sur le site de La Presse :  Sociétés minières et petits commerces s’arrachent les employés dans le Nord

« Ce contexte de rareté de main d’œuvre est similaire à ce que nous constatons chez nos clients dans le Midwest et le sud des États-Unis. Bien que recruter une main d’œuvre sous-représentée ou immigrante est en soi une réponse logique, des solutions comme l’utilisation maximale des compétences à l’interne, l’optimisation, la polyvalence et la progression de poste, demeurent des leviers intéressants pour pallier aux manques de compétences dans le secteur. »

– Marc Labrie, président de HumEng International

 


(Image tirée de l’article, provenant de la Mine Raglan)

Actualités : La formation continue se porte mal au Québec

Voici un article qui illustre bien les carences actuelles, l’importance de l’analyse des besoins pour la formation continue dans nos entreprises manufacturières et met de l’avant le grand oublié : le suivi post-formation. Nous le mettons toujours de l’avant en citant Kirkpatrick : plus il y a d’investissements en suivis post-formation, plus la rétention des apprentissages sera élevée chez les apprenants.

 – Marie-Pascale Nadeau, conceptrice pédagogique et gestionnaire de projets